Portes greffes

Suite aux nombreux problèmes qui contraignent les cultures agrumes tels que les maladies, les ravageurs et la salinité élevée, les critères adoptés dans le passé lors de la sélection des plants d’agrumes le type et la variétés ne sont plus suffisants. Mais il est devenu nécessaire de tenir compte du facteur ‘porte greffe’ et en particulier quand il s’agit de trouver des solutions aux maladies et des contraintes abiotiques tels que la salinité de le calcaire du sol  l’eau d’irrigation.

Le bigaradier et le porte le plus utilisé en Tunisie (plus de 90%), bien qu’il présente en association avec les différentes variétés une sensibilité à certains  maladies graves qui menacent le secteur telles que la maladie debrindilles sèches (Malsecco) et la maladie (Tristeza).

La maladie est la détérioration rapide de la plus dangereuse pour les fruits Gracat agrumes, entraînant la perte de millions d’arbres, les agrumes en Espagne et les pays méditerranéens, le Brésil et l’Argentine et les États-Unis d’Amérique. S’il vous plaît noter que cette maladie est actuellement dans le bassin méditerranéen à: Italie, Portugal, Algérie, Libye, Egypte et au Maroc.

Parmi les facteurs qui contribuent à aggraver la propagation de la maladie, c’est le puceron Toxoptera citricida qui est considéré comme le vecteur le plus efficace du virus, qui est actuellement au Portugal, en Espagne et récemment au Maroc.

Dans ce cadre, et face à cette menace et dans le but réduire les pertes qui pourraient se produire, un ensemble de mesures doit être considérée :

Encourager les producteurs et pépinéristes pour l’utilisation des portes greffes alternatives à la place du bigaradier
Une liste de quatre portes greffes a été proposée pour utilsation en Tunisie :